RENCONTRE ETAT D’AVANCEMENT DU PROJET

RENCONTRE ETAT D’AVANCEMENT DU PROJET

15 Juillet 2019,

Ecole Nationale Supérieure des Mines de Rabat...

La Rencontre sur l’État d’avancement du projet Erasmus+ Amel (6 premiers mois), Bilan et activités prévisionnelles, a été organisée le lundi 15 juillet 2019 à l’École Nationale Supérieure des Mines de Rabat (ENSM Rabat). Elle avait pour objectif de réaliser un bilan des activités en cours et de préparer les activités prévues au second semestre du projet.

La rencontre a traité des aspects de gestion budgétaire, de l’avancement du WP2 : « État des lieux de la FTLV au Maroc », et a permis de présenter le lancement du WP4 : « Reconnaître les Acquis de l’Expérience (VA) ». La Rencontre a rassemblé 23 participants issus de onze établissements partenaires.

WP2 : ÉTAT DES LIEUX DE LA FORMATION TOUT AU LONG DE LA VIE AU MAROC

Un questionnaire d’appréciation de la qualité de la FTLV dans les universités et les établissements de l’enseignement supérieur au Maroc a été élaboré sous la responsabilité de l’Université Mohammed V (UM5R), en collaboration avec le Ministère marocain de l’Éducation Nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (MENFPESRS) et l’École Nationale Supérieure des Mines de Rabat (ENSMR), pour consolider les expériences nationales réussies et intégrer les initiatives singulières dans un modèle global, cohérent et intégré délimitant les contours de la Charte unifiée de la FTLV au Maroc.

Le questionnaire vient compléter les études réalisées par le MENFPESRS d’une part, et la Cour des Comptes, d’autre part, sur la FTLV au Maroc, en abordant le volet qualitatif des actions de la FTLV dans les Établissements d’Enseignement Supérieur au Maroc. Le questionnaire comprend cinq parties et 37 questions (http://forms.um5.ac.ma/index.php/259468; Code : um5ftlv) :

  1. Adaptation des dispositifs d’accueil et d’information, et d’accompagnement des apprenants ;
  2. Ingénierie de formation et pédagogique adaptée aux besoins des entreprises et des apprenants ;
  3. Adéquation des moyens pédagogiques et matériels ;
  4. Prise en compte des appréciations rendues par les apprenants ;
  5. Respect des obligations législatives.

D’autre part, un questionnaire adapté aux fédérations et aux entreprises marocaines a été élaboré en étroite collaboration avec la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) (http://forms.um5.ac.ma/index.php/933815; sans code)

Enfin, un comparatif du cadre législatif marocain relatif à la FTLV avec la législation européenne a été mené par l’Université Sidi Mohamed Ben Abdellah (USMBA) à Fès en partenariat avec le Conservatoire national des arts et métiers (le Cnam) pour déceler les manquements et proposer des mesures adéquates.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.